L’Église post-Covid – une réflexion de Damian Howard SJ

Notre site web a présenté plusieurs réflexions de jésuites et de laïcs sur les manières de vivre la pandémie du coronavirus à la lumière de l’Évangile. Dans des articles, mais en particulier par la série vidéo « Communications à l’heure de la Covid » (cliquez ici pour y avoir accès).

Cette fois-ci, nous vous proposons une conférence d’une trentaine de minutes du Provincial de la Province britannique, le P. Damian Howard. Ses réflexions l’ont amené d’abord à faire le point sur ce que nous avons appris au cours des derniers mois, ensuite à réfléchir sur les métaphores qu’on utilise actuellement pour parler de « sécurité », enfin à se demander où l’on peut placer son espoir - un élément essentiel pour la continuation de la vie humaine significative - dans le type de « nouvelle normalité » vers laquelle nous nous dirigeons. Cet avenir, croit-il, ouvre des possibilités à notre Église.

202007-16_damian_howard2020psd

Parmi les éléments qui attirent l’attention, on note ses commentaires sur les réactions si différentes qu’on a eues, en Occident tout au moins, aux deux mesures imposées de manière assez générale, le port du masque facial et la distanciation sociale. La résistance a été forte à la première puisqu’on considère le visage et ses expressions comme fondamentaux pour la communication entre personnes. L’acceptation de la distanciation sociale a été beaucoup plus grande car l’individualisme et la conception qu’on a de la liberté personnelle nous encourageaient déjà à prendre nos distances de la majorité des « autres ».

Pourtant, le christianisme est une religion de l’Incarnation, de Dieu qui se fait proche. L’Évangile nous invite à nous faire proche de ceux qui sont dans le besoin. Jésus touche les gens qu’il guérit et qu’il « convertit ». L’Église de demain devrait aider les gens à se rapprocher, de diverses manières. Les valeurs qui l’animent lui permettront d’aider les gens à ralentir, à devenir plus contemplatifs, à apprécier les symboles. Elle pourra aider les personnes à entrer dans un style de vie qui fait place à la proximité, à la famille, à la terre, plus qu’aux relations « mondialisées » ou « connectées ». Elle sera aussi invitée à prendre des risques, avec courage, pour s’aventurer là où Dieu l’appellera.

2020-07-16_damian_3hopes

Quant à l’espoir, il ne pourra plus être fondé sur la certitude du progrès sans fin, sur la toute-puissance de la science et sur une liberté individuelle permissive qui privilégie le « moi » sur les « autres ». L’espoir grandira quand la liberté sera mise au service du bien commun, de l’engagement en faveur de la communauté.

La présentation de Damian Howard recèle encore de nombreux sujets pertinents pour l’aujourd’hui de nos sociétés et l’avenir de notre Église. Cliquez ici pour la visionner (en anglais).

Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations publiques.

Articles associés