Du pouvoir de domination au pouvoir de service

Homélie du Père Général – fête de saint François Borgia

Le patron de la Curie générale est saint François Borgia, le troisième Général de la Compagnie de Jésus (1565-1572). Sa fête, le 3 octobre, est l’occasion pour toute la communauté de la Curie, laïcs et jésuites, de prier ensemble. Les règles sanitaires liées à la pandémie ne nous ont pas permis de nous réunir dans la chapelle de saint François Borgia. Pour assurer la distanciation sociale, nous avons célébré la messe dans l’Aula des Congrégations.

2020-10-08_borgia_assembly

Voici un extrait de l’homélie du Père Arturo Sosa, Supérieur Général, à cette occasion.

La pandémie a ouvertement mis en évidence les conséquences de l’utilisation du pouvoir pour établir la domination d’une minorité, au lieu d’en faire un instrument au service du bien commun. La différence entre concevoir le pouvoir comme un instrument de domination ou de service se reflète à tous les niveaux de la vie humaine, depuis les relations fondamentales dans nos familles et nos communautés, notre voisinage, notre pays et jusqu’aux relations internationales.

La vie de saint François Borgia est une parabole de conversion du pouvoir de domination au pouvoir de service. Il est passé de la fréquentation des « grands » du monde à n’avoir d’autre Seigneur que Jésus crucifié et ressuscité pour lequel il s’est consacré avec son âme, sa vie et son cœur au service des plus démunis selon le charisme de la Compagnie de Jésus qu’il avait connu de près sous la conduite d’Ignace de Loyola lui-même.

Inspirés par la mémoire de notre saint patron, saint François Borgia, et éclairés par la Parole de Dieu, nous nous réunissons dans cette Eucharistie pour demander la lumière pour cette nouvelle année qui commence, pour prier pour les victimes de la pandémie, pour ceux que nous avons connus de près, pour les membres du corps apostolique de la Compagnie, ainsi que pour le million et plus de personnes que la Covid-19 a pris.

Par-dessus tout, nous nous rassemblons autour de l’Eucharistie pour nourrir notre foi et accroître notre espérance. La pandémie n’est pas terminée et nous ne savons pas combien de temps elle va durer. Nous ne pouvons pas non plus prévoir avec certitude ses conséquences à moyen et long terme. C’est pourquoi nous demandons au Seigneur d’accroître notre foi et de nous fortifier en tant que témoins de l’Espérance pour nos compagnes et compagnons de travail, pour nos familles, pour nos amis.

En tant que citoyens de ce pays et du monde, nous voulons être les témoins de cette Espérance en la possibilité d’un monde meilleur que celui que nous avons connu. Un espoir qui nous amènera à agir en conséquence, en contribuant selon ce que nous sommes et en rendant cela possible.

L’expression ignatienne « en tout aimer et servir » prend une force particulière en ce moment pour nous animer dans notre vie quotidienne. C’est ce que nous désirons en tant que communauté de vie et de travail de la Curie générale de la Compagnie de Jésus : en tout aimer et servir.

Que Notre-Dame du Chemin soit celle qui nous accompagne dans cette conversion à la vie d’amour et de service qui peut faire toute la différence dans les temps à venir.

Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations publiques.

Articles associés