Les Provinciaux aussi « vont à l’école »

C’est une tradition de la Curie : inviter les nouveaux Provinciaux à connaître les rouages internes du fonctionnement de la Compagnie et à rencontrer certains des membres de la Curie générale avec lesquels ils ont des contacts dans le cadre de leurs responsabilités. Évidemment, comme pour tant de réunions internationales actuellement, les colloquiums de 2021 sont organisés en ligne.

Deux groupes sont « convoqués » : du 15 au 19 mars on a travaillé en anglais ; du 21 au 25 mars, c’est en espagnol. Une dizaine de nouveaux Provinciaux constituent chacun des groupes. Pour l’une ou l’autre session, d’autres responsables de dossiers dans les Provinces peuvent être invités à participer.

Dans l’intervention qu’il a faite au début de chaque colloquium, le père Arturo Sosa, comme Supérieur Général, a précisé l’esprit qui doit animer ces rencontres. Il a rappelé les recommandations de saint Ignace sur les manières de prier et d’orienter la prière : Cet exercice préliminaire consiste à se reposer un peu l’esprit avant de commencer à prier, ce que je ferai assis ou en me promenant, comme il me semblera plus avantageux, considérant attentivement où je vais et à quelle fin. (Ex. Sp. 239)

2021-‘3-22_colloquiums_screenshot

Le programme comprend plusieurs rencontres, par exemple : avec l’économe général, sur l’esprit et la lettre des normes pour l’administration des biens et les rapports financiers à faire à la Curie ; avec le Secrétaire de la Compagnie et son adjoint sur toutes les questions liées à la correspondance avec le Père Général ; avec le Procureur de la Compagnie sur les questions de droit canonique et de droit spécifique de la Compagnie ; aussi avec l’Assistant pour la formation.

Cette année, dans la suite des efforts de mise en œuvres des Préférences apostoliques universelles et pour aider les Provinces dans leurs objectifs de planification apostolique, une session est animée par Christina Kheng, consultante de la JCAP (Asie-Pacifique), justement sur les manières de préparer, de lancer et de mettre en œuvre un plan apostolique. Le but d’un tel exercice est d’assurer que les institutions soient véritablement au service de la mission de la Compagnie. Tout cela se fait sur des bases spirituelles essentielles, en partant du principe que Dieu travaille activement et par amour pour le monde, mais qu’il a besoin de notre collaboration pour l’avancement de son projet.

Revenons au Père Général. Il a dit aux Provinciaux que la Curie, c’était aussi leur chez-soi. Qu’ils y étaient toujours les bienvenus, en personne ou d’autres manières, et que la communication constante entre eux et l’équipe de Rome était essentielle à la bonne santé de la Compagnie. La communication, a-t-il insisté, est un élément essentiel de l’union du corps universel de la Compagnie de Jésus, comme Ignace lui-même en avait eu l’intuition dès la fondation. La communication est la clé pour l’obéissance à l’Esprit-Saint. La communication entre nous doit s’inspirer de la communication constante entre le Père, le Fils et l’Esprit, la Sainte Trinité. Elle soutient notre consécration personnelle, notre vie communautaire et notre action apostolique. Aussi le père Sosa demande-t-il aux supérieurs provinciaux et régionaux de chercher à être de bons communicateurs et de ceux qui ouvrent de bons canaux de communication. Voilà une dimension prioritaire du service auquel ils sont appelés.

Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations publiques.

Articles associés