Les communications jésuites dans le monde entier

Se préparer à communiquer l’esprit de saint Ignace à l’occasion de l’Année ignatienne qui s’annonce, appuyer le Père Général dans son désir de bâtir une culture de la promotion des vocations, connaître de nouveaux outils de partage qui pourront servir à toutes les institutions jésuites dans le monde, soutenir les efforts liés à garder au premier plan de nos préoccupations les Préférences apostoliques universelles en utilisant divers types de médias mais en particulier la vidéo pour les médias sociaux... C’est un programme ambitieux : c’est celui que se sont donnés les responsables des communications de la Compagnie durant la semaine du 26 au 30 avril.

Durant cette semaine donc, l’équipe des communications de la Curie générale au complet, y compris les membres qui travaillent à distance depuis Cracovie et Barcelone, se sont réunis - virtuellement - avec les responsables des communications des six Conférences de la Compagnies basées respectivement à Manille (JCAP - Conférence jésuite de l’Asie-Pacifique), New Delhi (JCSA - Conférence jésuite de l’Asie méridionale), Nairobi (JCAM - Conférence jésuite d’Afrique et de Madagascar), Bruxelles (JCEP - Conférence jésuite des Provinciaux européens), Washington (JCCU - Conférence jésuite du Canada et des États-Unis) et Lima (CPAL - Conférence jésuite d’Amérique latine et des Caraïbes).

C’est la deuxième fois que la pandémie du coronavirus empêche les délégués des Conférences de participer à une session à Rome, où ils ont l’occasion de rencontrer divers membres de la Curie. Les réunions « présentielles », comme on les appelle maintenant, ont l’avantage de permettre de créer des liens par exemple avec les Assistants du Père Général, les responsables des Secrétariats de la Compagnie et d’autres officiers. Tout cela contribue à leur faire comprendre le contexte de la Compagnie universelle qu’ils ont la responsabilité de refléter dans leur région respective.

CPAL JCCU JCAM JCSA JCAP JCEP

La pandémie ne permettant pas ce type de rencontre, on peut tout de même identifier des éléments positifs aux rencontres virtuelles. Dans notre cas, cela permet à plus d’une personne par Conférence de participer, élargissant ainsi la base du réseau des responsables des communications. Les réunions sont aussi plus concentrées dans le temps, ce qui oblige à une discipline et à un sens de la concision dans le traitement de sujets aussi larges que ceux mentionnés ci-dessus.

Concrètement, cette fois-ci, une bonne partie des échanges a porté sur l’Année ignatienne, même durant les sessions qui ne portaient pas explicitement sur ce thème. Nous sommes à trois semaines de l’ouverture officielle de cette année de renouvellement spirituel, marquée par les thèmes de la conversion et du désir de faire l’expérience qu’Ignace de Loyola lui-même a faite de « voir toute chose nouvelle en Christ ». Les initiatives surgissent de partout et les équipes de communications, aussi bien à la Curie que dans les Conférences, doivent partager tous ces projets inventifs qui permettront à la vaste famille ignatienne de profiter de cet anniversaire… un peu spécial. En effet, quelles sont les organisations qui prennent toute une année et même plus pour rappeler le moment d’un échec apparent ? Ignace a été blessé par un boulet de canon il y a 500 ans, mais ce fut le début d’une belle et grande aventure... qui mérite d’être connue, communiquée, diffusée.

Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations publiques.

Articles associés