Des jeunes italiens en « pèlerinage » rencontrent le Père Général

Un dimanche midi à la Curie générale : habituellement un moment bien tranquille... Tout à coup, un groupe d’une cinquantaine de personnes, surtout des jeunes dans la vingtaine, ont monté la rampe qui conduit à l’Aula des congrégations, lieu emblématique de la Compagnie de Jésus, là où sont élus les Généraux depuis une centaine d’années. Ils venaient y rencontrer le P. Arturo Sosa, Supérieur Général actuel, dans le cadre d’un pèlerinage d’une journée entre divers lieux ignatiens de la « ville éternelle ». L’activité s’est répétée en après-midi avec une autre cinquantaine de participants.

Dans le cadre de l’Année ignatienne, chaque Province use de créativité pour organiser des activités qui permettent d’entrer dans l’expérience de conversion et d’orientation nouvelle qu’a connu saint Ignace à partir de cette fameuse bataille de Pampelune dont on a beaucoup parlé ces dernières semaines. La Province EUM (Euro-méditerranéenne) a conçu cette activité pour rejoindre des jeunes adultes qui sont liés d’une manière ou d’une autre à la Compagnie, par exemple dans le MEJ (Mouvement eucharistique des jeunes). Ils sont venus de diverses ville italiennes, mais ils ont parcouru - de manière symbolique - des lieux importants de l’histoire des origines de la Compagnie de Jésus : Pampelune, Loyola, Monserrat, Manrèse. Accompagnés et équipés d’un livret-itinéraire du pèlerin, ils ont pu entrer dans l’expérience proposée pour l’Année ignatienne, celle de « voir toute chose nouvelle en Christ ». Le pèlerinage s’intitulait : « De Pampelune à Rome, sur les pas d’Ignace ».

L’étape de la Curie revêtait un attrait particulier : combien de jeunes ont l’occasion de passer une heure en dialogue avec le Supérieur Général des jésuites ? Celui-ci n’a fait qu’une brève introduction sur sa vie et sur l’importance qu’avait eu le Concile Vatican II pour orienter son parcours ; puis il a laissé l’espace à ses invités. C’était, pourrait-on dire, une mise en pratique de la 3e Préférence apostolique universelle :cheminer avec les jeunes en sachant d’abord les écouter. Parmi les sujets traités, on peut noter l’encouragement à ne pas abandonner la formation politique pour assurer un engagement au service d’une société qui ne laissera personne à la marge, L’importance de ne pas isoler Dieu de l’ensemble des activités habituelles de la vie quotidienne, Le défi de se faire « ponts » entre les personnes et les groupes, des ponts solides. L’importance par ailleurs de créer des espaces de silence qui permettent le changement des cœurs.

Le père Sosa a conseillé aux jeunes de travailler à faire tomber les zones d’ombres ou les barrières entre les générations. Il les a invités à être « intellectuellement responsables » en cherchant un chemin de vraie liberté et en favorisant la liberté de tous. Cela permettra de briser les problèmes de solitude que tant de jeunes expérimentent. Évoquant la pensée du Pape François, le Père Général a souligné que l’avenir réside dans la création de communautés de jeunes laïques engagés et heureux de partager ce qui les fait vivre.

2021-06-04_fg-eum_ph01-astalli 2021-06-04_fg-eum_ph02-youth 2021-06-04_fg-eum_ph03-pamplona 2021-06-04_fg-eum_ph05-loyola 2021-06-04_fg-eum_ph04-monserrat 2021-06-04_fg-eum_ph06-manresa 2021-06-04_fg-eum_ph07-curia 2021-06-04_fg-eum_ph08-curia 2021-06-04_fg-eum_ph09-st-ignazio
Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations publiques.

Articles associés