Le vœu de pauvreté des jésuites – Une nouvelle série vidéo mensuelle

La pauvreté religieuse est un sujet d’actualité et même un sujet controversé. Dans une lettre de septembre 2021 sur la pauvreté des jésuites, le Père Général Arturo Sosa a appelé ses confrères à aller au-delà des disputes et des controverses et à trouver un nouveau sens et une nouvelle impulsion de vie dans leur vœu de pauvreté. Le Père Général insiste sur le fait que la pauvreté est indispensable si nous, jésuites, désirons nous rapprocher du Christ et vivre notre vocation plus profondément, plus authentiquement et avec plus de joie.

Sur la base de cette lettre, une nouvelle série de vidéos sur la pauvreté religieuse est lancée aujourd’hui. Chaque mois, en 2022, des jésuites diront comment ils vivent leur vœu de pauvreté. Nous, jésuites, les écouterons parler des combats qu’ils ont menés et les joies qu’ils ont connues. Nous réfléchirons avec eux pour trouver comment nous pouvons vivre notre vœu de pauvreté d’une manière plus profonde et plus joyeuse. Cela peut être un fruit du processus de conversion auquel l’Année ignatienne nous appelle.

L’appel et l’invitation à vivre notre vœu de pauvreté se reflètent dans chacune des Préférences apostoliques universelles :

• La première Préférence nous appelle à continuer à chercher le chemin vers Dieu et à montrer ce chemin aux autres. En nous rapprochant de Jésus humble et pauvre, en l’aimant et en le servant davantage, nous trouvons la voie à suivre pour nous-mêmes et pour les autres dans le monde. Nous découvrons une nouvelle lumière et sommes appelés à partager cette lumière aussi gratuitement et aussi largement que possible.

• La deuxième Préférence nous appelle à être du côté des marginaux, des exclus et de ceux que la société considère comme sans valeur. Avec eux, en eux et à travers eux, nous trouvons Jésus humble et pauvre de manière privilégiée. C’est là que Jésus se trouve et qu’il nous dit : « Venez et voyez ». (Jean 1, 39). Nous voyons où il vit lorsque nous rencontrons les pauvres et les exclus et que nous marchons avec eux.

• Les jeunes, qui cherchent leur chemin dans la vie, le font avec une vulnérabilité et une incertitude qui montrent le visage compatissant du Christ. Souvent sans emploi ni sécurité, les jeunes nous tendent la main pour obtenir soutien et compréhension.Sommes-nous assez pauvres pour entendre leur cri ?

• L’appel à collaborer au soin de la Maison commune est un appel à la simplicité. Notre monde n’est pas durable et son modèle économique laisse beaucoup à désirer. La pauvreté religieuse témoigne d’une voie différente et contre-culturelle pour l’humanité : une voie qui offre une alternative valable et éprouvée au consumérisme et qui mène, sans aucun doute, à la plénitude de vie dont parle Jésus dans l’évangile de saint Jean (Jn 10,10).

Notre pauvreté religieuse nous appelle à faire passer qui nous sommes avant ce que nous faisons ou ce que nous possédons. Elle nous appelle à témoigner au monde que la valeur de chaque personne réside dans son être et non dans ses possessions, sa position ou son pouvoir.

Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations avec les médias.

Articles associés