Musique et tradition jésuite font bon ménage à Hiroshima

2019-09-11_elisabeth-university_main-1280

Des universités jésuites, il y en a un grand nombre et dans toutes les régions du monde. Pourtant, il n’y a qu’une seule institution universitaire jésuite spécialisé en musique : Elisabeth University of Music à Hiroshima, au Japon. Le Père Général s’y est arrête en juillet lors de sa visite à la Province du Japon. On lui a offert un concert autant des traditions musicales japonaises qu’occidentales. Après avoir parlé des valeurs fondamentales de l’éducation jésuite en lien avec les Préférences apostoliques universelles de la Compagnie, il a répondu aux questions des jeunes. Il y avait là des étudiants d’Elisabeth, mais aussi des élèves de l’école secondaire Gakuin (St. Francis Xavier and St. Therese of Lisieux High School) qui ont mis le Supérieur général au défi avec des questions sur la tolérance religieuse par exemple.

Pour revenir à Elisabeth University, elle est le fruit du rêve du P. Ernest Goossens SJ. Il était un missionnaire, originaire de Belgique, qui a voulu contribuer à la reconstruction d’Hiroshima et à la paix par la musique. Grace à ses efforts et à la reconnaissance que l’institution a reçue du Ministère de l’éducation du Japon, Elisabeth University est reconnue pour l’enseignement de l’orgue, par son centre d’étude du chant grégorien et polyphonique, grâce à son institut de musique religieuse orientale, pour son appui aux compositeurs de musique religieuse japonaise et, plus largement, pour ses cours d’histoire et pour l’enseignement des divers instruments et du chant.

2019-09-11_elisabeth-university_public

Cette mission est certainement une manière pour la Compagnie de Jésus d’accompagner des jeunes dans la sphère artistique, une des dimensions des idéaux humanistes qui n’est pas toujours mise de l’avant à l’ère technologique. Le recteur actuel, M. Yuji Kawano, est fier de son institution qui regroupe quelque 300 étudiants avec 30 professeurs et qui jouit de la contribution de près de 150 membres du personnel, surtout des musiciens professionnels. L’institution vit selon les principes de l’Éducation catholique jésuite ; dans un style intime, ses cours ne réunissent que quelques étudiants à la fois, ce qui assure un suivi personnalisé. Au long des décennies, malgré les changements, l’université est demeurée ferme dans son engagement à une éducation professionnelle dans l’esprit de l’humanisme chrétien, celui de la formation intégrale de la personne.

Nous avons rencontré là-bas une adjointe du recteur, madame Misato Aratani. C’est une ancienne de l’Université Sophia, l’université jésuite de Tokyo où elle a étudié la théologie. Après avoir consacré du temps au piano et au chant sacré dans sa jeunesse, elle ne poursuit pas une carrière musicale mais elle a trouvé à Hiroshima, à Elisabeth University, un milieu de travail et de vie dans lequel la spiritualité et la culture se rejoignent par la musique. Il y a là, dit-elle, un point de rencontre dont elle sent la parenté avec la spiritualité ignatienne qui l’anime. Elisabeth, ajoute-t-elle, est une parcelle de la manière de vivre jésuite!

Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations avec les médias.

Articles associés