Invitation à la Rencontre, de la part des jésuites de Terre Sainte

On ne parle pas souvent de cette communauté jésuite, celle de la Résidence Saint-Ignace, à Jérusalem. Ses membres sont issus de divers continents et offrent des services de recherche et de formation en particulier dans le champ des études biblique et religieuses.

La communauté veut partager plus largement son expertise et elle lance donc, pour 2021, un programme de ‘Rencontre’ (Encounter) pour favoriser la connaissance et le rapprochement des jésuites et de leurs proches partenaires avec les trois traditions de la Terre Sainte : le judaïsme, le christianisme et l’islam. Chacune des traditions sera le foyer d’attention durant dix jours; on peut choisir de participer à l’une ou l’autre ou aux trois sessions. Au long de ces jours, en plus d’étudier en profondeur certains aspects de ces traditions, les participants rencontreront des membres des communautés de foi et les jésuites de la communauté de Jérusalem partageront leur expérience et leur savoir dans le contexte particulier qu’est la Terre Sainte.

Nous avons posé quelques questions au supérieur de la communauté et animateur du programme, David Neuhaus SJ, de la Province du Proche-Orient.

David Neuhaus, pour quelles raisons la communauté jésuite de Jérusalem a-t-elle choisi de proposer, en 2021, ce programme de rencontre avec les trois grandes religions monothéistes ?

2021 marque le 500e anniversaire de la conversion de saint Ignace et nous avons pensé que c'était une bonne occasion d’offrir des sessions à Jérusalem pour les jésuites et les collaborateurs des jésuites. Quel meilleur endroit que la Terre Sainte pour étudier les grandes traditions qui définissent une grande partie du monde actuel, le judaïsme, l’islam et le christianisme. La Terre Sainte était chère à saint Ignace et constituait un lieu important de son pèlerinage. Le dialogue interreligieux et œcuménique est une partie importante de notre mission en tant que jésuites et pour engager ce dialogue, nous devons être plus familiers avec ces traditions.

2020-06-23_holyland_3faiths

Quels arguments un jésuite - et plus encore un scolastique - pourrait-il invoquer à son Provincial ou à son responsable de formation pour l’inciter à l’envoyer participer à cette expérience?

En de nombreux endroits, nous vivons aujourd’hui dans un monde partagé avec des chrétiens d’autres confessions, avec des musulmans et des juifs. Il est devenu essentiel de connaître nos voisins, de comprendre et de respecter leurs traditions et pratiques religieuses. La Terre Sainte offre une toile de fond unique pour approfondir notre compréhension de ces traditions, car elles se sont formées dans cette région et d’une manière particulière à Jérusalem. L’expérience de la rencontre de juifs, de musulmans et de chrétiens orientaux en Terre Sainte va bien au-delà de ce que l’on peut tirer de la lecture de livres. Plus formatrice encore est la rencontre vivante avec des juifs, des musulmans et des chrétiens dans leur propre milieu, sur fond de ville, Jérusalem, et de Terre, Israël/Palestine, qui a toujours été si centrale.

Les dates:
- Une rencontre avec le judaïsme moderne : du 5 au 16 avril 2021
- Une rencontre avec l’islam moderne : du 3 au 14 mai 2021
- Une rencontre avec le christianisme en Terre Sainte : du 31 mai au 11 juin 2021
Maximum de 20 participants par session, logés à l’Institut Biblique Pontifical.
Le programme est offert en anglais ; on songe à l’offrir dans d’autres langues éventuellement.

Pour plus de détails cliquez sur ce lien.

Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations publiques.

Articles associés