Travailler pour la Compagnie de Jésus : pour voir le beau côté du monde

Au cours des trois derniers mois environ, la présence de la Compagnie de Jésus dans le monde hispanophone par le biais des médias sociaux a été considérablement renforcée. Cela est dû à l’ajout d’un membre à l’équipe des communications. Mikel Muñoz Bilbao travaille à distance depuis Barcelone. Chaque jour, il surveille l’activité « jésuite » dans le monde entier, en particulier dans les pays hispanophones et lusophones, et il « alimente » les comptes Facebook (@JesuitasGlobal) et Twitter (@JesuitasGlobal) du service des communications. Son nouveau travail, sa mission en fait, l’a transformé. Voici son témoignage.

Il y a quatre mois, j’ai reçu un WhatsApp d’un ami. Il m’a parlé d’un besoin de la Compagnie de Jésus. Les jésuites voulaient lancer les réseaux sociaux en espagnol et cherchaient quelqu’un pour les gérer. Un peu plus d’une semaine auparavant, j’avais perdu mon emploi dans le secteur du tourisme à cause de la pandémie. Je souffrais déjà de trois semaines d’enfermement et la situation semblait devoir durer, alors je me suis offert aux jésuites ! Après un processus de sélection soigné et honnête, dans lequel l’accent était mis sur les valeurs et l’attitude, je sentais déjà que l’esprit ignatien serait présent dans tout ce qui suivrait.

Peu après, j’ai donc commencé à travailler pour la Curie générale de la Compagnie de Jésus, comme une sorte de Community Manager de Jesuitas Global pour la communauté hispanophone. Cela signifie que je n’ai pas une Province ou un territoire, une institution ou une communauté particulière qui requiert mon attention. Au contraire, tout ce que fait chaque Province, territoire, institution et communauté est pertinent lorsqu’il s’agit de parler de la mission des jésuites dans le monde. Et voici le plus beau ; je le répète, nous étions confinés depuis un peu plus d’un mois, les chiffres étaient accablants, douloureux, tout semblait mauvaise nouvelle et le sentiment général était celui de la morosité et de la tristesse. Cependant, moi qui ne travaillais pour la Compagnie que depuis une semaine, j’ai découvert que mon attitude face à l’ensemble de la situation pandémique était en train de changer.

2020-06-30_mikel_social-es

Les comptes Facebook (@JesuitasGlobal) et Twitter (@JesuitasGlobal) du service des communications.

Chaque jour, je lisais et publiais des nouvelles sur ce que faisaient les différentes institutions des jésuites dans le monde. Les situations étaient tout aussi douloureuses et il fallait remédier au manque de ressources, à l’abandon dont souffraient de nombreux secteurs vulnérables, à la situation des migrants déplacés, au manque d’éducation, au système de santé dépassé, etc. Mais en même temps, je lisais et partageais avec chacun des secteurs concernés les actions qui, depuis les différentes institutions jésuites, étaient menées dans chacun des pays et dans les Provinces.

Chaque jour, il y avait au moins une bonne nouvelle, un signe de dévouement, d’engagement, une nouvelle initiative pour être avec les plus nécessiteux, un nouvel outil pour atteindre le plus grand nombre de personnes possible. C’est ainsi qu’un jour, en parlant à un ami qui me disait que tout allait mal, je me suis mis en colère contre le pessimisme dans lequel les médias nous entraînaient ; Je me suis retrouvé à faire l’apologie de l’humanité. La situation difficile que nous vivions était l’occasion d’une fantastique démonstration de solidarité et de ressources pour aider les plus abandonnés.

Ce n’est pas quelque chose de nouveau dans la Compagnie de Jésus. J’ai toujours eu le sentiment que les jésuites sont là où personne d’autre ne va. Mais avec cette pandémie, et contrairement à ce que tout le monde vivait, j’ai eu une sorte de satisfaction, sachant qu’il y a des gens capables de tout quitter, pour quelque chose de plus grand que soi, de plus vaste aussi que n’importe quelle situation.

Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations publiques.

Articles associés