Les sept dernières paroles du Christ

Vendredi Saint : s’arrêter, méditer, prier.

Pourquoi ne pas profiter d’une belle tradition de l’Église initiée au 17e siècle par un jésuite du Pérou? La méditation des moments où, selon les évangiles, Jésus a prononcé ses sept dernières paroles, alors qu’il était en croix.

Les méditer en portant dans sa prière ceux et celles qui, dans tant de pays du monde actuel, souffrent l’injustice, la soif, l’isolement.

À Dieu : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. »

Au « bon larron » : « En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. »

À Marie, sa mère : « Femme, voici ton fils »... et à Jean: « Voici ta mère. »

À Dieu, son Père : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné? »

À tous : « J’ai soif. »

Au monde : « Tout est achevé. »

À Dieu : « Père, entre tes mains je remets mon esprit. »

2021-04-02_holy-fri_mosaic
Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations publiques.

Articles associés