Le Père Général en Catalogne – 1ère étape : l’IQS

Le P. Arturo Sosa, en tant que Supérieur Général et au cœur de l’Année ignatienne, célèbre cette année la fête de saint Ignace à Manresa, en Espagne. Ce lieu emblématique rappelle aux jésuites et à toute la famille ignatienne que c’est là qu’Ignace de Loyola a beaucoup réfléchi et prié sur sa vie ; c’est là aussi qu’il a posé les bases de ce qui deviendra les Exercices spirituels. Le père Sosa atterrit à Barcelone et les jésuites l’ont invité à visiter une institution universitaire assez unique, l’IQS (Instituto Químico de Sarriá). Aux origines dédié à la chimie, comme son sigle en témoigne, ce centre a élargi son offre dans divers domaines, principalement technologiques.

Le Père Général a rencontré les membres de la Commission du centenaire, en fait le centenaire de l’Association des Anciens, fondée en 1921, cinq ans après l’installation de l’IQS à Barcelone, dans le quartier de Sarriá. Les membres ont eu l’occasion de présenter au père Sosa les objectifs de leur association pour les prochaines années, en interaction avec l’IQS et sa philosophie de formation de scientifiques ou de techniciens qui soient marqués par les valeurs humaines et chrétiennes.

Le président de l’entité de qui dépend l’IQS, la Fundación Privada IQS, Centro de Enseñanza Técnica Superior, est le père Enric Puig Jofra. Celui-ci nous a résumé l’histoire et les engagements de ce centre universitaire. La Compagnie de Jésus a fondé, en 1905, le « Laboratoire de chimie de l’Èbre » (Province de Tarragona, Catalogne). En 1916, elle l’a déménagé à Barcelone dans le quartier de Sarriá : ce fut l’établissement de l’IQS actuel. À partir de 1984, l’institution n’a plus dépendu juridiquement de la Compagnie de Jésus mais a été remise à la Fundaciôn Privada IQS, soutenue par la Compagnie de Jésus. C’est le Délégué du Provincial pour la Catalogne qui nomme les membres du “Patronato” de neuf personnes qui dirige la fondation. Trois jésuites sont en poste dont le P. Puig Jofra comme président.

2021-07-29_iqs_puig-jofra

Quand on demande à ce dernier si la chimie, les sciences, l’ingénierie et l’administration des entreprises - les lignes de force des programmes de l’IQS - sont des domaines où l’on peut vivre l’esprit des Préférences apostoliques universelles de la Compagnie, il nous répond :

« La devise de notre institution est ‘Personne, Science et Entreprise’. Nous pensons que cela nous permet d’intégrer la formation et l’expérience des Préférences apostoliques universelles. Notre Chaire d’éthique et de pensée sociale chrétienne est responsable de la formation à ces aspects, dans chacun des diplômes que nous dispensons. Cette équipe s’occupe également des aspects plus expérientiels pour les étudiants qui souhaitent s’impliquer davantage : accompagnements, célébrations, retraites et Exercices spirituels, bénévolat. »

Enric Puig Jofra conçoit son rôle comme celui qui doit veiller au caractère intégral de la formation offerte à l’IQS. Il s’agit de s’assurer que ceux et celles qui passent par cette école supérieure acquièrent à la fois une solide formation humaine et chrétienne et une préparation universitaire solide pour pouvoir occuper des postes de responsabilité dans leurs domaines de compétence.

Alors, pouvons-nous nous demander, est-ce faisable ? Nous en avons parlé avec un étudiant en ingénierie chimique, un jésuite, Alain Pitti Djida. Voici son témoignage :

« Je suis un jésuite camerounais, chimiste de formation, ordonné prêtre en 2019. À l’IQS, j’ai fait un Master en Chimie pharmaceutique et ingénierie chimique et je suis en train de faire un doctorat dans la même spécialité. Mon travail de recherche vise à concevoir un médicament contre un virus qui affecte le manioc et la tomate afin d’améliorer la production locale qui aura sans doute un impact significatif sur l’amélioration des conditions de vies des populations africaines. Je pense que la Compagnie en Afrique pourrait apporter énormément dans ce sens.

2021-07-29_iqs_pitti-djida

Mon intérêt pour la chimie vient de mon adolescence. Au lycée, j’étais doué dans la mise en œuvre des expériences de chimie. À l’université, avant d’entrer chez les jésuites, j’ai donc opté pour étudier la chimie appliquée. En régence, j’ai enseigné la chimie au Collège Liberman de Douala. Puis, dans le cadre d’un projet de notre Province, j’ai été envoyé ici à Barcelone pour me spécialiser en chimie pharmaceutique. L’objectif est de créer un laboratoire de production pharmaceutique au sein de notre Centre universitaire hospitalier (CHU) Le Bon Samaritain, à Ndjamena, au Chad. Je souhaite vraiment que ce projet prenne forme afin que les populations les plus pauvres puissent profiter de toutes ces connaissances que j’ai acquises durant ces années de dur labeur.

Notre deuxième Préférence apostolique invite à ‘Cheminer aux côtés des pauvres et des exclus’. Pour moi, ce chemin, dans le contexte africain, passe par l’amélioration des conditions de soins de nos populations ; il passe aussi par la transmission des connaissances scientifiques et la formation. Je peux même dire, sans exagérer, que le fait que la Compagnie veuille apporter une réponse au besoin de soins de bonne qualité en Afrique, particulièrement au Tchad, est un ‘signe des temps’. Pour ma part, une spécialisation dans ce domaine des sciences biomédicales est ma réponse à l’appel à cheminer aux côtés des pauvres et des exclus de nos sociétés en Afrique et ailleurs. »

Une fois encore, à l’occasion d’une visite, le Père Général aura eu à l’IQS de Barcelone l’occasion de constater la variété des engagements de la Compagnie de Jésus qui, par exemple en éducation supérieure, garde le cap sur la mise en œuvre de la mission qui lui est confiée par le Seigneur : rendre la vie meilleure, humainement et spirituellement, en particulier pour les pauvres et pour les jeunes générations.

Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations publiques.

Articles associés