Au revoir Père Bartolomeo !

Le père Bartolomeo Sorge, ancien directeur de La Civiltà Cattolica, directeur de Aggiornamenti Sociali de 1997 à 2009 et plus tard directeur émérite, est décédé le 2 novembre au matin. Le Président de l’Italie, Sergio Mattarella, et les évêques italiens ont exprimé leurs condoléances. Nous rapportons l’article publié par Aggiornamenti Sociali.

Cher Père Bartolomeo,
Il y a quelques années, vous avez écrit, en citant le pape Benoît : « Nous avons besoin d’hommes qui regardent droit vers Dieu, apprenant de lui la véritable humanité. Nous avons besoin d’hommes dont l’intellect est éclairé par la lumière de Dieu et à qui Dieu ouvre le cœur, afin que leur intellect puisse parler à l’intellect des autres et que leur cœur puisse ouvrir le cœur des autres. » (La Traversée, p. 7). Merci de nous avoir témoigné que c’est possible : vous avez infecté ceux qui vous ont rencontrés avec votre joie et votre confiance et vous leur avez fait respirer la joie de l’Évangile. Merci pour votre engagement infatigable à faire sortir l’Église « des murs du temple » à travers vos écrits et des centaines de rencontres dans toute l’Italie et au-delà. Merci de ne pas avoir gardé le silence sur ce que vous avez vu et entendu (Actes 4:20), jusqu’au dernier jour.

Né à Rio Marina (île d'Elbe) le 25 octobre 1929, Bartolomeo Sorge entre dans la Compagnie de Jésus en 1946. Rédacteur en chef de La Civiltà Cattolica à partir de 1966, il a dirigé cette revue de 1973 à 1985, travaillant comme membre du Conseil de direction, avec Giuseppe Lazzati et Mgr Bartoletti, à l’organisation de la première grande conférence nationale de l’Église italienne, en 1976, sur le thème « Évangélisation et promotion humaine ».

Après une décennie intense en tant que directeur de l’Institut Arrupe de Palerme (où il a été parmi les protagonistes du soi-disant « printemps », une floraison d’initiatives et de mouvements civiques pour s’opposer à la mafia), il est arrivé à Milan en 1997 pour diriger Aggiornamenti Sociali et, de 1999 à 2005, la revue Popoli. Le père Sorge a également à son actif de nombreuses publications sur la doctrine sociale de l’Eglise et l’engagement des chrétiens en politique.

Dans Aggiornamenti Sociali le père Sorge a écrit 162 articles, dont 5 en tant que collaborateur externe, 18 en tant que directeur émérite et le reste en tant que directeur responsable. Son premier éditorial en tant que rédacteur en chef, en janvier 1997, était consacré aux rapports entre le Nord et le Sud du pays et aux pulsions autonomes et locales qui commençaient à se manifester dans ces mêmes années : avec la rédaction de « Palerme et Milan, une seule Italie », le Père Sorge a annoncé entre autres le début de la coordination entre la rédaction milanaise de la revue et l’Institut de formation politique de la capitale sicilienne, une coordination qui se poursuit encore aujourd’hui.

Parmi les nombreux thèmes abordés par le jésuite dans la revue, l’un des plus récurrents était la réflexion sur l’évolution du catholicisme démocratique, sur le mouvement du populisme de Luigi Sturzo et, plus généralement, sur la présence des catholiques italiens en politique. Parmi les différents articles, nous rappelons l’éditorial de mai 1999 intitulé « Ce n’est plus le temps des 'clôtures historiques' », la mémoire de Giuseppe Lazzati publiée en 2009, cent ans après sa naissance et la contribution sur les « Perspectives de la "bonne politique". Le Pape François et les intuitions de Sturzo », publié en mars 2014.

Avec le pontife argentin, le père Sorge est en grande harmonie. Parmi les articles de Aggiornamenti Sociali consacrés au Pape François, il y a aussi celui qui traite de certaines critiques récentes sur le Pape François, écrit par Sorge en novembre 2016.

Ces dernières années, le regard du père Sorge ne s'est pas limité aux seuls événements italiens : son admiration pour Oscar Romero, par exemple, que le jésuite a eu l’occasion de rencontrer lors de la Conférence de l’épiscopat latino-américain à Puebla, en 1979, est bien connue.

En tant que rédacteur en chef pendant 13 ans et en tant que collaborateur de la revue avant et après cette mission, le père Sorge a sans aucun doute été l’un des témoins les plus attentifs de la vie de Aggiornamenti Sociali. Nous vous proposons ici une courte interview (en italien) accordée il y a un an à Chiara Tintori à l'occasion du 70ème anniversaire de la publication du magazine.

Ayant pris sa retraite il y a quelques années à Gallarate, dans la même communauté de jésuites âgés où vivait le cardinal Martini, le père Sorge a continué jusqu’à ces derniers jours à parcourir l’Italie pour des conférences, pour publier de nouveaux livres et pour faire entendre sa voix dans le débat public. En avril 2019, il a donné une longue interview à Jörg Nies, un jésuite allemand, racontant quelques épisodes de sa vie et partageant son point de vue sur les questions politiques et ecclésiales actuelles qu’il avait toujours suivies.

Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations publiques.

Articles associés