De la graine à l’arbre

Centre de loisirs au Kirghizstan

Par Damian Wojciechowski, SJ
[Tiré de la publication “Jésuites 2021 - La Compagnie de Jésus dans le monde”]

Les filles de l’institut Suzak, l’un des principaux centres islamiques au sud du Kirghizstan, se rendent directement sur les rives du lac Issyk-Koul depuis leur car. L’endroit majestueux, l’eau en abondance, leur apportent, de toute évidence, une grande joie. Avec leur hijab, elles ne font que se tremper les pieds. C’est la deuxième année que le père Adam Malinowski, jésuite de la paroisse de Jalalabad, organise un camp d’astronomie pour des jeunes musulmans. Il gère dix clubs d’astronomie dans des établissements scolaires locaux (à Jalalabad et ses environs) ; il a également construit un petit observatoire astronomique à côté de l’église.

L’astronomie est proche de la théologie – quiconque regarde le ciel regarde vers Dieu. Dans certaines écoles, les photographies du P. Adam et de Youri Gagarine sont placées côte à côte. Les meilleurs élèves reçoivent comme récompense la possibilité de participer au camp du Children’s Leisure and Rehabilitation Center (Centre de loisirs et de réadaptation pour enfants) sur les rives du lac Issyk- Koul. Mais les parents des enfants exigent que sur le contrat signé avec l’organisme apparaisse clairement une condition : nous ne pouvons pas convertir les enfants qui participent au camp. Ceci étant dit, les jeunes musulmans se montrent très intéressés par tout ce qu’ils voient : ils observent les volontaires européens qui prient et qui participent à l’eucharistie.

2021-08-24_annuario21-52_astronomy

En plus du camp d’astronomie, nous organisons un camp gratuit pour les enfants orphelins et handicapés de Tschytschkan. Nous proposons aussi un camp pour les enfants des paroisses catholiques ; c’est un moyen pour nous de participer à la future croissance de l’Église catholique en Asie centrale. En nous voyant participer à la messe, les enfants kirghizes se montraient très curieux de la chapelle improvisée ; comme nous ne voulions pas les mettre à la porte et qu’ils se sentent ainsi rejetés, cela nous a valu parfois d’être accusés de « prosélytisme ».

Pour les musulmans de la région, il est habituel de croire que les enfants avec un handicap sont une punition pour les péchés de leurs parents ; ils sont ainsi stigmatisés. Très souvent, le père quitte son épouse pour fonder un deuxième foyer. La femme reste donc non seulement responsable de l’enfant handicapé, mais en plus, seule et sans aucun autre soutien. Ces enfants n’ont pas accès à des soins de rééducation, ils manquent souvent des soins les plus basiques. Le camp est pour eux une porte d’accès au monde.

Un groupe d’enfants handicapés originaires de Batken (au sud du Kirghizstan) descend du car ; le voyage a duré plus d’une journée. Tout attire leur attention : les gens, la maison, les salles de bains, le réfectoire et, bien évidemment, l’eau dans laquelle ils pourront se baigner. Certains marchent avec des béquilles, d’autres sont en fauteuil roulant. Les enfants avec une trisomie mènent leur vie, toujours prêts à inventer une bêtise. Les mamans peuvent profiter de quelques jours de repos grâce aux bénévoles qui prennent en charge les enfants.

2021-08-24_annuario21-52_disable

Les parents des enfants handicapés de Jalalabad, tous musulmans, me demandent qu’un prêtre vienne prier pour chacun d’entre eux ; ils font partie de la fondation « Source of Love » (Source d’amour), créée avec notre soutien. Ils attendent donc avec impatience jusqu’à ce qu’un prêtre, revêtu de l’aube et de l’étole, s’approche de chaque enfant pour lui imposer les mains et prier en silence. Les kirghizes sont un peuple naturellement pieux, traditionnellement ouvert à d’autres religions. Ils sont convaincus que Dieu et les prières peuvent aider leurs enfants, peut-être plus que les médecins.

Il est clair que le travail du Children’s Rehabilitation and Spirituality Center (Centre de réadaptation et de spiritualité pour enfants) est la principale œuvre pastorale et caritative de l’Église catholique au Kirghizstan. Le projet est de l’élargir aux enfants avec un handicap mental, physique et social de tout le pays, plus d’un millier par an. Évidemment, dans un contexte à majorité non chrétienne, le centre est un lieu où les Préférences apostoliques universelles s’articulent étroitement : en cultivant la sensibilité des enfants et de leurs parents à la présence de Dieu dans la nature et au souci de Dieu pour ceux qui souffrent. En même temps, le centre est l’activité concrète la plus importante de l’Église auprès des musulmans.

2021-08-24_annuario21-52_playing

Pour tout mener de front, nous avons besoin de beaucoup de choses, et notamment de bâtiments. Mais nous avons encore plus besoin de la présence des jésuites, et nous serions ravis d’en accueillir de nouveaux qui n’aient pas peur de travailler dans un milieu culturel si différent de leur culture d’origine, qu’elle soit européenne, asiatique ou américaine. Un endroit où les gens ne connaissent pas Jésus, où l’Église est moins qu’une graine de moutarde. Des jésuites capables de dépasser la tentation de croire que les pauvres ont seulement besoin de pain.

Je me demande souvent comment il est possible qu’un arbre aussi grand (notre centre) ait pu grandir aussi vite, d’une graine aussi petite ! Bien des personnes originaires de nombreux pays ont participé à la création et au bon fonctionnement de cette œuvre. La richesse des activités du centre nous fait souvent penser aux grandes vagues qui viennent se briser sur les rives du lac Issyk-Koul pendant les orages d’hiver, à 100 m à peine de nos installations. Des enfants des quatre coins du Kirghizstan viennent jusqu’ici ; sans doute, les quelques jours qu’ils passent dans notre centre vont longtemps demeurer ancrés dans leur mémoire, à jamais peut-être.

2021-08-24_annuario21-52_ph01 2021-08-24_annuario21-52_ph02 2021-08-24_annuario21-52_ph03 2021-08-24_annuario21-52_ph04 2021-08-24_annuario21-52_ph05 2021-08-24_annuario21-52_ph06 2021-08-24_annuario21-52_ph07 2021-08-24_annuario21-52_ph08 2021-08-24_annuario21-52_ph09 2021-08-24_annuario21-52_ph10 2021-08-24_annuario21-52_ph11 2021-08-24_annuario21-52_ph12 2021-08-24_annuario21-52_ph13 2021-08-24_annuario21-52_ph14
Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations publiques.

Articles associés