Naissance de la 2e Province jésuite la plus nombreuse : United States East (UEA)

« Depuis près de quatre siècles, il y a des jésuites sur la côte est des États-Unis et dans de nombreuses missions de par le monde. Les maisons provinciales, les frontières et les noms se sont avérés flexibles au fil des siècles. La mission qu’ils assument ne l’a pas été : travailler dans l’Église pour la plus grande gloire de Dieu et l’aide des âmes. Aujourd’hui, 650 jésuites, en partenariat avec nos collègues laïcs, assurent des apostolats variés s’étendant du Maine à la Géorgie et à la Micronésie : six centres spirituels, dix-sept paroisses, onze établissements d’enseignement supérieur et vingt-huit écoles secondaires. »

C’est ainsi que le père Joseph O’Keefe, premier supérieur provincial de la Province jésuite la plus récemment créée, résume la présence des jésuites et des œuvres jésuites dans le passé et aujourd’hui. Cette Province, aux États-Unis, regroupe ce qu’étaient les Provinces du Maryland et du Nord-Est. Cette dernière a été créée en 2014 par l’union des anciennes Provinces de New York et de la Nouvelle-Angleterre. Le processus de restructuration des unités administratives jésuites aux États-Unis et au Canada se poursuit depuis près de dix ans. Le père Douglas Marcouiller, assistant du Père Général pour les États-Unis et le Canada, souligne que la Province USA-East, avec 650 jésuites, comptera trois fois le nombre de jésuites de la plus petite des nouvelles Provinces de la Conférence jésuite du Canada et des États-Unis. Dans ce contexte, aucun des Supérieurs généraux, ni le précédent, le P. Nicolás, ni l’actuel, le P. Sosa, n’a voulu précipiter le processus afin que toutes les personnes impliquées participent activement à la création de la nouvelle Province.

2020-07-27_uea_OKeefe

Nous avons demandé au père O’Keefe, qui entre en fonctions le 31 juillet, fête de saint Ignace, comment il envisage le rôle de la Province UEA dans les contextes mondial et américain actuels.

« UEA commence dans une année tumultueuse. Nous avons été témoins d’une pandémie mondiale qui a remis en question notre sentiment de sécurité, qui nous a rappelé la fragilité de la nature humaine, qui a révélé de profondes inégalités dans notre société. Outre la pandémie, les récents assassinats d’Afro-Américains ont mis en lumière un racisme profond et persistant dans notre société. Au milieu de ces crises, nous avons également vu une nation profondément divisée et polarisée, qui a désespérément besoin de réconciliation et de justice.

Bien que les défis soient importants pour cette nouvelle Province immense et complexe, le potentiel de renouvellement est grand ; je crois vraiment que nous sommes à un moment de kairos. Dans les prochaines années, les membres de notre Province, ainsi que les femmes et les hommes qui travaillent avec nous, dont beaucoup dirigent nos œuvres, entreprendront ensemble une Année ignatienne, approfondissant le charisme qui est au cœur de tous nos efforts. Grâce au don des Exercices spirituels, nous aiderons les gens à rencontrer le Dieu vivant ; et, en toute humilité, nous partagerons avec eux la découverte la plus fondamentale de notre propre vie, soit Jésus Christ. Poussés par l’amour du Christ, nous marcherons avec les exclus et les marginaux, ceux dont la dignité a été violée. Leurs besoins détermineront nos priorités. Depuis le milieu du 16e siècle, les jésuites accompagnent les jeunes pour leur éducation. Dans nos écoles et dans les nouveaux lieux offerts par la technologie, nous marcherons avec les jeunes générations, en les aidant à trouver Dieu dans la réalité vertigineuse de notre ère numérique. Et, conscients que notre terre est menacée par la dégradation de l’environnement, nous collaborerons avec les personnes de bonne volonté pour protéger et renouveler la création de Dieu. »

2020-07-27_uea_pg

Le père Arturo Sosa, Supérieur Général, a eu l’occasion de dire comment il voyait la création de nouvelles Provinces. Il a déclaré : « Nous apprenons que la reconfiguration des Provinces nous aide à retrouver notre identité la plus profonde en tant que jésuites, compagnons de Jésus, unis dans un corps apostolique universel au service du Seigneur et de l’Église. La reconfiguration élargit les horizons apostoliques et devrait encourager la planification apostolique en favorisant une répartition plus efficace des travailleurs dans la vigne du Seigneur. La formation d’une nouvelle Province ouvre également un espace de créativité. »

Le père O'Keefe a conclu ses commentaires sur la Province UEA dans un esprit de prière. « Pour la fête de saint Ignace en 2020, je demande à nos confrères de la Compagnie universelle de se joindre à nous dans la prière afin que, avec un cœur et un esprit ouverts, les jésuites et leurs collègues de l’UEA puissent recevoir les dons de la sagesse et de la compréhension pour bien cerner le contexte dans lequel nous travaillons, et que nous ayons le courage et la force de faire ce qui est juste. »

Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations publiques.

Articles associés