Pope Francis Center : au service des personnes sans abri à Detroit

Speramus meliora ; resurget cineribus. « Nous espérons des temps meilleurs, elle renaîtra de ses cendres ». Voici la devise officielle de Detroit, dans l’État du Michigan, spécialement appropriée pour une ville qui a expérimentée des revers de fortune dramatiques. En 1990, après des décennies de déclin économique, le curé de l’église jésuite de Saints Peter & Paul de Detroit aide la ville à « renaître de ses cendres » par le biais d’un service aux personnes sans domicile fixe. Pendant les 25 années qui s’ensuivent, la paroisse entretient un petit centre d’hébergement (Warming Center) avec l’aide des volontaires et des dons d’aliments des paroissiens.

En 2013, le centre s’agrandit avec une grande cuisine industrielle, un ensemble de douches et un service de buanderie. En 2015, le père Timothy McCabe, SJ, est nommé directeur exécutif du centre qui est rebaptisé Pope Francis Center (Centre Pape François) en reconnaissance du profond engagement du Pape avec les personnes de la rue. La générosité des donateurs, entreprises et particuliers, permet au père McCabe d’élargir énergiquement l’offre de services du centre. Actuellement, il est ouvert six jours sur sept, et propose deux repas consistants par jour. Chaque semaine, les usagers ont à leur disposition des travailleurs sociaux, des avocats, des médecins, des pédicures, des coiffeurs et des spécialistes dans la réparation des vélos.

Le centre distribue également des vaccins contre la grippe et l’hépatite, assure des consultations dentaires et ophtalmologiques périodiques, un accompagnement dans la recherche de logement et une éducation sanitaire. Lorsque le père McCabe avait pris ses fonctions, le centre accueillait environ 60-70 personnes par jour, aujourd’hui la moyenne est de 175. Pour le personnel et les volontaires, la priorité est de construire des relations avec les usagers qui soient fondées sur la reconnaissance de la dignité et les valeurs inhérentes à chaque personne. Le père McCabe fait remarquer qu’il n’y a pas « nous » d’un côté et « eux » de l’autre, mais bien seulement un « nous ». Souvent, les personnes de la rue évoquent une sensation d’invisibilité : les gens leur marchent dessus - au sens propre comme au sens figuré - quand ils passent leur chemin hâtivement. Par contre, une fois à l’intérieur du Pope Francis Center, les usagers reçoivent un accueil chaleureux et sont reconnus en tant que fils et filles aimés de Dieu. Chaque personne est accueillie telle qu’elle est par le personnel du centre, et peut ainsi partager son histoire de vie à son rythme.

2020-06-01_pope-francis-center_fr-tim

L’écoute de ces histoires a permis au père McCabe et à son équipe de prendre conscience des faiblesses des services aux personnes sans abri à Detroit. La situation de la plupart des usagers du centre est chronique, c’est-à-dire qu’ils sont dans la rue depuis plus d’un an ou bien ils se sont retrouvés sans domicile à de nombreuses reprises pendant les dernières années ; en même temps, ils souffrent d’autres situations handicapantes comme des maladies mentales graves, des addictions ou des handicaps physiques. Il est particulièrement difficile d’aider ces personnes à passer de la rue à un logement permanent, et la ville n’est pas en mesure de répondre de manière efficace à leurs besoins.

De plus, l’économie de la ville de Détroit a subi un changement radical ces dernières années. Plus de monde, plus d’affaires ; la ville est en pleine expansion. Malheureusement, ce boom économique ne profite pas à tous les niveaux de la société. En conséquence, les personnes sans abri en situation « chronique » sont expulsées du centre-ville. Cette grande disparité économique nous interpelle dans nos efforts pour donner une réponse à l’appel du Pape qui nous enjoint à nous occuper généreusement des marginalisés. D’après le père McCabe, « Detroit est en train de renaître, et notre responsabilité en tant que jésuites est de nous assurer que personne ne reste sur le bord de la route ».

Afin de répondre à ces besoins, et après de nombreuses recherches et des visites à des institutions d’autres villes proposant des services efficaces, le père McCabe envisage l’ouverture d’un bâtiment de 40 appartements qui sera un lieu d’habitation transitoire. Ce projet est basé sur l’idée du Housing First (« Le logement d’abord ») qui cherche à proposer un logement à court terme (de 90 à 102 jours), ainsi qu’une large couverture de services sociaux, médicaux, d’accompagnement, d’attention psychologique, de traitement d’addictions et de formation pour l’emploi. L’objectif de ce programme est de préparer les personnes sans abri en situation chronique à quitter la rue et les ponts pour s’installer dans un logement permanent accompagné.

2020-06-01_pope-francis-center_dental

Ce complexe inclura un refuge extérieur innovateur pour les usagers qui ne se sentent pas prêts ou qui ne sont pas en mesure de vivre à l’intérieur à cause d’éventuels traumatismes ou de problèmes mentaux. Comme le climat de la ville est froid, le refuge extérieur aura un chauffage au sol et des radiateurs suspendus. Il y a aura également une clinique, des chambres pour le rétablissement médical, un gymnase et une ferme urbaine. Pour ce projet, l’actuel Pope Francis Center collaborera avec la ville de Detroit, d’autres institutions locales de services et des membres de la communauté locale. Malgré le fait que les personnes non-logées en situation chronique ont du mal à se confier aux autres, le père McCabe espère que les relations nées dans le centre rendent plus facile la transition des usagers vers le nouveau complexe.

Speramus meliora ; resurget cineribus. « Nous espérons des temps meilleurs, elle renaîtra de ses cendres ». Ces personnes sans abri en situation chronique savent bien ce que c’est de vivre « dans les cendres ». Le Pope Francis Center et son nouveau bâtiment de logement transitoire leur offrent l’opportunité « d’espérer des temps meilleurs ».

[Article tiré de la publication "Jésuites - La Compagnie de Jésus dans le monde - 2020"]

Partagez cet article :
Publié par Communications Office - Editor in Curia Generalizia
Communications Office
Le Service des communications de la Curie générale publie des nouvelles d’intérêt international sur le gouvernement central de la Compagnie de Jésus et sur les engagements des jésuites et de leurs partenaires. Il assure aussi les relations publiques.

Articles associés